profil 1re branche

1. les enfants de la 1re branche

qui sont-ils?

Les enfants entre 8 et 11 ans veulent découvrir le monde et faire des expériences. Ils sont confiants et enthousiastes et agissent le plus souvent sur le coup de l'émotion ou de la spontanéité. A cet âge, les enfants sont doués d'une imagination sans limites: ils vivent des histoires et des situations qu'ils ont lues, observées ou inventées avec une intensité qui va jusqu'à l'exagération. Ils s'identifient avec plaisir aux personnages, héros et autres figurants de leurs histoires. Petit à petit, les enfants se rapportent davantage à la réalité et veulent voir le dessous des choses. Leur langage et leur comportement sont très spontanés et ils expriment volontiers ce qu'ils ressentent, ceci d'une manière directe et parfois incontrôlée.
Ils abordent facilement leurs aînés, même les adultes, dont ils recherchent la compagnie.

que veulent-ils?

Les enfants ont besoin:

de sécurité et de protection
de faire des découvertes et des expériences, de vivre leur imagination
d'être en mouvement et de se défouler
de faire partie d'un groupe et d'y trouver leur place
d'avoir des modèles et des règles
de jouer

2. le but

Le but est d'épanouir la personnalité des enfants de cet âge en développant leur esprit de communauté, leur habileté manuelle, leurs aptitudes physiques, le sens des responsabilités, leur caractère, en inculquant l'esprit chrétien et le sens moral.

en relation avec lui-même, l'enfant doit pouvoir développer les capacités suivantes:

jouer un rôle
s'intégrer dans un groupe
s'exprimer de diverses façons
se faire une opinion et respecter celle des autres
être critique et pouvoir choisir / donner son avis
pouvoir s'affirmer

en relation avec les autres, l'enfant doit apprendre à:

trouver sa place dans le groupe
accepter des règles et les respecter
tenir compte des droits et besoins des autres
savoir que les autres enfants ont des capacités et les respecter
surmonter son égoïsme et amener sa contribution au groupe
prendre des responsabilités en fonction de ses capacités et de son âge
sentir que cela dépend aussi de son engagement pour faire changer les choses
penser et agir dans un esprit de collaboration

en relation avec les choses, l'enfant doit pouvoir:

découvrir diverses techniques de la première branche et savoir les utiliser
essayer de nouveaux moyens de communication: mime, théâtre, chant, photo,
se sentir à l'aise dans la nature, la respecter et la partager.

en relation avec son corps, l'enfant doit apprendre à:

connaître et s'exprimer avec son corps
maintenir son corps en bonne santé et le soigner
l'utiliser correctement lors d'activités sportives et manuelles
tester ses limites et ses possibilités
développer son physique

en relation avec Dieu / dans sa recherche du sens de la vie, nous aimerions l'amener à:

entreprendre des efforts particuliers dans certains domaines (le partage, l'écoute, la modestie, ...)
pouvoir accepter quelque chose qui ne lui plaît pas sans perdre sa bonne humeur
pouvoir s'engager
faire une B.A. (bonne action) chaque jour
accepter la différence
donner un sens à la loi, la promesse
apprendre à estimer les belles choses et pouvoir s'étonner
avoir de la joie et pouvoir la transmettre

3. la méthode

Pour permettre aux enfants un développement global, plusieurs méthodes sont appliquées, qui ont toutes un rapport avec les cinq relations:

la symbolique, les thèmes et les histoires

Les enfants ont besoin d'un monde de rêve, d'imagination et d'identification. Pour répondre à ces besoins, la 1re branche utilise des symboliques très imagées. Les différentes activités sont placées dans un contexte général et un fil conducteur sert de guide à travers le programme.
Il existe deux symboliques - l'histoire des lutins et le livre de la jungle de R. Kipling (pour les louvettes et louveteaux) - qui offrent un cadre à toutes sortes d'activités. Les deux histoires servent aussi bien aux unités de filles et de garçons non mixtes qu'aux unités mixtes.
La symbolique ne doit pas être considérée comme exclusive et ne se limite pas aux histoires des lutins, des louvettes et des louveteaux. D'autres thèmes peuvent enrichir le programme et former la base des activités pour une durée plus ou moins longue (activités du d'une dem journéei, programme trimestriel, week-end, camp). Le principal est que les activités se déroulent autour d'un thème ou d'une histoire.
Ces deux histoires, avec leurs règles et leurs suggestions, constituent un cadre de jeu. Les enfants vivent selon l'exemple des lutins, des louvettes et des louveteaux et ils peuvent ainsi développer leurs facultés créatrices et physiques. Ils y découvrent la vie en groupe avec ses règles et apprennent à se sentir à l'aise au sein d'une communauté.
La symbolique, les thèmes et les histoires sont des éléments spécifiques à la 1re branche qui influencent toutes les éléments de la méthode.
découvrir les personnages du livre de la jungle

le jeu

En 1re branche, le jeu est le champ d'expérience le plus important. A travers le jeu, les enfants revivent certaines situations de la vie quotidienne et les assimilent. En faisant des expériences dans une atmosphère de jeu, les enfants comprennent les rapports les plus divers entre les choses. Dans le jeu, s'exprime l'univers imaginatif typique des enfants de cet âge. Ils se contentent de moyens simples pour jouer. Le jeu permet aux enfants de s'oublier; ils se libèrent intérieurement, découvrent leur personnalité toute entière et maîtrisent des situations inattendues. Et, bien sûr, ils apprennent aussi à perdre.

la vie en petits groupes: la sizaine

la sizaine est un petit groupe fixe, constitué d'environ 6 enfants d'âges différents. Selon les circonstances, il peut également exister des sizaines mixtes.
la sizaine permet au nouveau de s'intégrer rapidement et facilement dans la meute ou la ronde; il est plus facile de faire connaissance avec 5 personnes plutôt qu'avec 30!!!
la sizaine offre à chaque enfant la possibilité de s'exprimer, de prendre des responsabilités, de progresser.
la sizaine permet à chaque enfant d'occuper différents rôles (sizenier, sous-sizenier, accueil des nouveaux,…). C'est une étape importante dans la socialisation de l'enfant; c'est un environnement autre que celui de la famille, mais d'une taille qui permet à l'enfant de s'y intégrer facilement.
la sizaine est composée et dirigée par les responsables. Le sizenier et le sous-sizenier en sont les animateurs, les moteurs; ils sont les garants et les responsables de leur sizaine en l'absence des responsables.
la sizaine ne doit pas avoir la même importance que la patrouille. Il est bon qu'elle éclate souvent au profit de la meute ou de la ronde.
pour les responsables, la sizaine offre une organisation plus facile pour des activités en groupes.
une unité doit compter idéalement entre 2 et 4 sizaines (12 à 24 enfants).

Il est vrai que l'utilisation des sizaines pendant les réunions le long de l'année est difficile, parce que tous les enfants n'assistent pas régulièrement aux réunions. Mais ce «système» apporte beaucoup à l'enfant, il lui facilite la vie à la meute/ronde. Est-ce que cette dernière motivation n'est pas suffisante pour essayer?

«La force de la sizaine, c'est le louveteau/la lutin;
la force du louveteau/de la lutin, c'est la sizaine!»

la progression personnelle

Les enfants ont besoin d'un monde de rêve, d'imagination et d'identification. Pour répondre à ces besoins, la 1re branche utilise des symboliques très imagées. Les différentes activités sont placées dans un contexte général et un fil conducteur sert de guide à travers le programme.
Il existe deux symboliques – l'histoire des lutins et le livre de la jungle de R. Kipling (pour les louvettes et louveteaux) – qui offrent un cadre à toutes sortes d'activités. Les deux histoires servent aussi bien aux unités de filles et de garçons non mixtes qu'aux unités mixtes.
La symbolique ne doit pas être considérée comme exclusive et ne se limite pas aux histoires des lutins, des louvettes et des louveteaux. D'autres thèmes doivent enrichir le programme et former la base des activités pour une durée plus ou moins longue (activités d'une demi journée, programme trimestriel, week-end, camp). Le principal est que les activités se déroulent autour d'un thème ou d'une histoire.
Ces deux histoires, avec leurs règles et leurs suggestions, constituent un cadre de jeu. Les enfants vivent selon l'exemple des lutins, des louvettes et des louveteaux et ils peuvent ainsi développer leurs facultés créatrices et physiques. Ils y découvrent la vie en groupe avec ses règles et apprennent à se sentir à l'aise au sein d'une communauté.
La symbolique, les thèmes et les histoires sont des éléments spécifiques à la 1re branche qui influencent toutes les éléments de la méthode.
découvrir les personnages du livre de la jungle

qu'est-ce que c'est?
Idée consistant à intéresser l'enfant à sa propre formation grâce au système des étapes qui l'incite à se dépasser. Elle est basée sur la psychologie de l'enfant et répond à ses aspirations et besoins.

pourquoi et comment ça marche?
Des épreuves progressives augmentent les possibilités de l'enfant et enrichissent sa valeur personnelle en poursuivant les cinq relations au but.

Le système de progression des lutins et des louveteaux comprend:

3 étapes de progression globale dans les 5 relations:
«patte tendre» respectivement «l'étang»
«premier oeil» respectivement «la forêt»
«deuxième oeil» respectivement «la clairière»
des spécialités spécifiques à l'une ou l'autre des relations: «les badges».

comment l'appliquer
Le Bonne Chasse ou Les Sentiers sont les carnets de progression proposés par le MSdS. Le Louvart est le complément technique au Bonne Chasse. Ils accompagnent l'enfant pendant toute la période qu'il passe en première branche. Ces petits livrets contiennent la progression personnelle, des renseignements sur nos traditions, la symbolique, la loi et la promesse, proposés de façon intéressante et ludique.

Nous vous recommandons de jeter un coup d'oeil sur ces livrets pour vous rendre compte de ce qu'ils sont et de leur utilité. Si vous désirez en savoir plus, nous vous renvoyons au De notre mieux, manuel du responsable 1re branche.

la pédagogie du projet: l'aventure

Au commencement est l'enfant.

L'âge d'une lutin ou d'un louveteau, c'est l'âge:

du rêve, de l'imaginaire
du jeu
du «maintenant»

L'aventure doit favoriser et développer l'expression et l'imagination des enfants. Une aventure doit être courte: quelques réunions seulement (et non pas un trimestre par exemple).

Une aventure implique toute la ronde ou la meute. Cependant, l'âge des enfants ne permet pas de leur laisser toutes les initiatives de la préparation de l'aventure. Il ne faut pas non plus tomber dans l'excès inverse! Les responsables veilleront à introduire des temps forts, des surprises,...

L'aventure est une action et cette action est choisie par la ronde ou la meute!

Les 5 étapes de l'aventure

expression des idées.Les enfants doivent avoir devant eux quelques propositions claires, bien expliquées, bien comprises. Pour y parvenir, on pourra par exemple regrouper les propositions semblables et prévoir ce qui est réalisable (en gros). Ceci permettra à chacun de choisir en connaissance de cause.
choix de l'aventureL'objectif est de choisir une aventure pour toute la ronde ou la meute. C'est à ce moment que l'unité choisit aussi son ou ses points de progression. C'est également à ce moment que l'on décide d'un point de progression particulier pour chaque enfant. Ce point pourra être reporté dans le Bonne Chasse par exemple. Tout ceci avec l'aide des responsables bien entendu! Les points de progression peuvent être liés concrètement à l'aventure choisie ou plutôt à une responsabilité à prendre dans l'action choisie.
préparation, organisation. C'est ce qui occupe la plus grande partie du temps de l'aventure. C'est ce qui concrétise ce qui a été décidé par tous. Il faut définir les responsabilités (qui, quoi, etc.) et le calendrier.
réalisation. C'est tout simplement l'accomplissement de ce qui a été prévu! La réalisation doit comporter la fête qui est le point culminant de l'aventure, le sommet. C'est aussi le dénouement, la conclusion de l'aventure. Suivant les situations, cette étape peut être placée en fin d'aventure, après l'évaluation.
évaluation. Le moment important où la ronde ou la meute regarde ses actions, son aventure pour l'évaluer. Ce moment doit être un temps où chacun a la liberté de parler; un temps de respect, d'écoute et de dialogue. Il est important de créer une ambiance propice à cette évaluation.

Pense aussi à évaluer les points de progressions!!!

Voilà donc ce qu'est l'Aventure dans les détails. Il va de soi que cette recette doit être assaisonnée de tes propres épices! Mais tu verras, en pratique, c'est très simple aussi!!!

la loi et la promesse

la loi

ouvre les yeux et les oreilles
découvre ton environnement et respecte-le
garde le sourire et fais plaisir autour de toi

détail

la devise
de notre mieux

la vie en plein air

Les expériences dans la nature sont importantes pour reconnaître les liens qui unissent les êtres humains et l'environnement. Découvrir la nature, l'observer, en percevoir les changements et jouer dans un cadre naturel sont des éléments importants pour le lutin, la louvette et le louveteau. Ainsi, les enfants apprennent très tôt à réfléchir à leurs faits et gestes dans la nature. Ils apprennent également à apprécier et à respecter la nature. Les camps représentent souvent le point culminant de l'année scoute et permettent de découvrir la nature de près et de faire l'expérience d'une vie simple.

les rituels et traditions

Les rituels et traditions aident les enfants à se familiariser avec le scoutisme et à le découvrir. Ils leur donnent de l'assurance et un sentiment d'appartenance. Avec les traditions, la vie de la ronde et de la meute est articulée selon un rythme que les enfants ressentent et partagent. Les traditions sont aussi l'occasion de faire participer les parents à la vie de la ronde ou de la meute. Les traditions et rituels spécifiques à la branche sont entre autres: le cri, le fanion, le livre de meute, le livre de ronde, le rocher du conseil, le camp, la totémisation, les soirées d'information pour les parents, etc.

4. le début, la fin et le passage

L'entrée à la 1re branche marque le début du scoutisme pour l'enfant. Les enfants rejoignent souvent la 1re branche parce que des louveteaux/lutins/louvettes les ont motivés à participer. Dans cette phase initiale, il est important d'intégrer rapidement les enfants dans le groupe. Cette intégration peut être facilitée par divers rituels et traditions.
La fin de la 1re branche est marquée par le passage en 2e branche. La forme donnée à ce passage doit faire sentir aux enfants le commencement d'une nouvelle étape qui demandera de nouvelles capacités de leur part. Le passage est un moment difficile, vu qu'après celui-ci, les louveteaux, les louvettes et lutins sont considérés comme les plus jeunes au sein de la 2e branche. Il revient aux responsables de bien préparer les enfants à cette circonstance pour prévenir les frustrations. Le passage doit être préparé ensemble par les maîtrises 1re et 2e branche.

5. les responsables

Pour les responsables, la 1re branche est un défi de taille. Ils sont tenus de prendre au sérieux la confiance que les enfants et les parents leur accordent. Dans tout ce qu'ils font, ils sont un modèle pour les enfants. Le rôle des responsables est de permettre aux enfants de faire des expériences qui satisfont leur désir de mouvement et leur curiosité et reflètent la diversité des activités scoutes. Les expériences qui fortifient l'appartenance au groupe et procurent un sentiment de sécurité sont une condition essentielle pour le développement de la personnalité de l'enfant. Les responsables acquièrent le savoir nécessaire dans les différents cours de formation proposés au niveau local, cantonal et fédéral. Cette formation approfondie, réalisée en collaboration avec Jeunesse et Sport, permet aux responsables d'assumer les responsabilités liées à leur tâche.

bibliographie