profil 3e branche

1. les jeunes de la 3e branche

qui sont-ils?

Les jeunes entre 15 et 18 ans vivent la seconde phase de leur jeunesse, qui les conduit jusqu'au début de l'âge adulte.

Pendant cette période, les jeunes prennent des orientations quant à leur avenir professionnel (apprentissage ou parcours scolaire). Ils décident également dans quelles associations, groupements ou projets ils veulent s'engager pour réaliser ce qui compte pour eux. Ils manifestent par leur engagement souvent idéaliste les valeurs auxquelles ils attachent de l'importance.
Ils réalisent les activités qu'ils ont choisies avec conviction. Ils veulent prendre des responsabilités à l'intérieur du groupe dans lequel ils s'engagent. Les limites de leur savoir, de leurs capacités et de leurs activités s'élargissent constamment: c'est le temps des défis.

Si les jeunes éprouvent la nécessité de se retrouver entre personnes du même âge, ils apprécient cependant de prendre leurs distances par rapport au groupe pour approfondir d'autres centres d'intérêt, avoir du temps pour eux et lier de nouvelles amitiés.

A cet âge, les jeunes recherchent une plus grande indépendance par rapport à la famille. Les sorties et les vacances se passent souvent en compagnie de jeunes du même âge. Ce premier sentiment d'indépendance est renforcé par les petits boulots ou par le début d'un apprentissage. L'argent qu'ils gagnent leur permet une première autonomie financière par rapport à leurs parents.

que veulent-ils?

les jeunes veulent

avoir la possibilité d'entreprendre quelque chose avec des jeunes du même âge et faire l'expérience de l'amitié
dépasser leurs propres limites et les normes de la société, provoquer
découvrir les autres dans leur différence
prendre des responsabilités
discuter des questions fondamentales de la vie et échanger des opinions
être indépendants, jouir de leur liberté et avoir la possibilité d'être seul
s'engager pour des idéaux
découvrir le monde et les autres cultures, voyager

que veulent-ils?

La 3e branche se propose d'offrir aux jeunes un cadre adapté à leurs facultés et besoins, leur permettant d'atteindre les objectifs suivants:

la relation à soi: être critique envers soi-même et conscient de sa valeur. Les jeunes

sont aptes à se faire une opinion personnelle
réunissent des informations et des idées pour leur avenir professionnel et privé
se remettent en question, réfléchissent à leur manière d'agir et se fixent des buts
exploitent leurs talents et travaillent à surmonter leurs faiblesses
prennent la responsabilité de leurs actes

la relation à son corps: s'accepter et s'épanouir. Les jeunes

connaissent les besoins de leur corps et savent comment y répondre (alimentation, soins du corps, drogues, sexualité)
prennent plaisir à se mesurer dans des défis physiques
reconnaissent la valeur de la santé
s'expriment davantage par le corps (langage du corps, danse')

la relation aux autres: rencontrer et respecter les autres. Les jeunes

s'engagent de manière active pour les autres
s'intègrent au travail en équipe et prennent des décisions selon les règles démocratiques
sont attentifs aux personnes de cultures et de milieux sociaux différents
participent à la vie scoute internationale, nouent des amitiés par-delà les frontières et apprennent la tolérance vis-à-vis d'autres cultures et styles de vie

la relation aux choses: être créatif et respecter l'environnement. Les jeunes

reconnaissent les effets de la société de consommation
agissent sur l'environnement selon leurs possibilités et s'efforcent de le préserver
développent leurs facultés créatrices et en font un usage productif pour la société

la relation à Dieu, spirituelle: être ouvert et s'interroger. Les jeunes

se confrontent à diverses valeurs morales et spirituelles et aux fondements du mouvement scout
remettent leurs principes en question et élaborent leur propre échelle de valeurs
ont des idéaux et s'engagent pour les atteindre
s'efforcent d'avoir une attitude positive par rapport à la vie et la font partager

3. la méthode

le jeu

Dans cette tranche d'âge, les jeux sont surtout une aide pour développer des stratégies à transposer dans la vie de tous les jours. Jouer permet d'essayer de vivre une situation sans le sérieux habituel. De plus, le jeu petit faire appel aux cinq sens (jeux de rôle, jeux de planification).
Les jeux servent souvent à approfondir l'entente et à stimuler la vie du poste. Ils donnent la possibilité d'introduire des thèmes particuliers, d'analyser des conflits et de réduire la distance physique entre les membres du groupe.
Il s'agit de découvrir différentes activités sportives plutôt que de s'entraîner de manière intense à un sport particulier. A cet âge, les jeunes se servent de leur corps d'une manière plus consciente et découvrent les activités sportives qui leur plaisent et dont ils ont besoin.

la vie en petits groupes

Les pionniers/cordées s'organisent en postes, avec une répartition libre et variable des tâches selon les besoins Le poste est une communauté de 5 à 10 membres égaux en droits. Dans ce petit groupe, peuvent se retrouver des jeunes du même âge ou d'âges différents et les postes peuvent être mixtes selon les désirs du groupe et des pionniers/cordées. Une autre manière de concevoir le poste est que les responsables de patrouille, en plus de leur engagement en 2e branche, forment eux-mêmes un poste et prennent part au programme 3e branche.

Le secret de la 3e branche réside dans la vie commune au sein du poste. Chaque membre a la possibilité de se découvrir lui-même et d'acquérir une plus grande autonomie.

Une aide qui peut servir de base à la vie commune est la charte de l'équipe contenant les règles que l'équipe se fixe elle-même.

Pendant les camps, l'expérience de la vie en communauté joue un rôle particulier. Les jeunes sont ensemble pour une période plus ou moins longue et dépendent les uns des autres, ce qui donne une nouvelle qualité à la vie de groupe.

la progression personnelle

En 3e branche, la progression personnelle est fortement liée aux expériences au sein du poste. Il planifie ses activités et ses entreprises de manière autonome, les réalise et les évalue. Ce faisant, les membres du poste apprenant à se fixer des objectifs personnels et collectifs. Chaque entreprise rend le poste et ses membres plus indépendants et le niveau des activités gagne en complexité et en intérêt.

la pédagogie du projet

Les activités choisies, planifiées et réalisées en commun font partie des éléments les plus importants de la construction d'un esprit de groupe.

La forme de travail typique de la 3e branche s'appelle l'entreprise et se divise en cinq phases:

la recherche l'idées
la décision
la préparation et la planification
la réalisation
l'évaluation

Les membres du porte participent à toutes ces phases. Ils choisissent les activités et contribuent largement à la planification, à la préparation et à la réalisation. Le genre d'activité définit le cadre dans lequel cette activité sera réalisée (quand et où). L'entreprise est une méthode pour apprendre la planification par objectif, dont chacun pourra profiter tout au long de sa vie.
Les conseillers et conseillères du poste accompagnent ce processus, mais ne prennent pas la responsabilité de la réussite de l'entreprise.

la Loi et la promesse

scouts nous voulons:

être vrais
écouter et respecter les autres
être attentifs et aider autour de nous
partager
choisir de notre mieux et nous engager
protéger la nature et respecter la vie
affronter les difficultés avec confiance
nous réjouir de tout ce qui est beau

Cette Loi nous lie à tous les scouts du monde

la devise
s'engager

Par la devise, les jeunes manifestent l'importance qu'ils accordent au groupe et à l'engagement communautaire.

que sont la Loi, la promesse et la devise?

La Loi scoute et la promesse sont les mêmes qu'en 2e et 4e branche.
La Loi scoute est un choix minimal de règles de vie auxquelles veulent se conformer tous les membres du mouvement scout dans leurs relations avec leur entourage et leur environnement. En 3e branche, la loi scoute peut former la base de la charte du poste. La charte contient ce que les pionniers/cordées ont convenu entre eux. Elle devrait être remise à jour et revue de manière continue et tous les membres du poste doivent se mettre d'accord sur son contenu.

La 3e branche offre la possibilité de se remettre en question par rapport à la promesse, de la renouveler et d'y ajouter des objectifs personnels. Cette remise en question renforce la capacité à s'engager selon les principes du mouvement scout.

la vie en plein air

En 3e branche, la nature est l'espace de tous les défis. L'éventail des activités va du sport à la vie simple de camp, en passant par un engagement dans le domaine de la protection de l'environnement. Vivre en plein air signifie également rencontrer toutes sortes de gens et explorer des cultures inconnues. Enfermé dans sa chambre, personne ne peut réaliser le «S'engager!» de la devise. Les jeunes de la 3e branche ont besoin d'être confrontés au monde extérieur pour voir, comprendre et agir. Les camps itinérants offrent la meilleure possibilité de voir, d'entendre de vivre et de découvrir.

Une activité typique de 3e branche est le «crazy challenge»: il s'agit d'un «défi fou» que relève l'équipe, car les idées folles se réalisent mieux en groupe. Un «crazy challenge» est toujours de nature constructive et ne manque jamais de style.

les rituels et traditions

Les rituels et les traditions contribuent à animer la vie du poste. Certaines traditions et certains rituels font participer les pionniers/cordées à la vie scoute dans le monde entier (promesse, journée internationale de la pensée, etc.). D'autres rappellent plutôt la particularité du groupe et le caractère unique du poste (habillement, totem et langage). Ces deux sortes de rituels et traditions font partie de la vie scoute.

Les rituels et les traditions renforcent le sentiment d'appartenance à un groupe. Ils perdent cependant leur particularité si l'on oublie le fond au profit de la forme.
A cet âge, les jeunes se confrontent de manière plus intense aux idées auxquelles font référence les traditions et les rituels et ils ont la possibilité d'en inventer de nouveaux.

4. le début, la fin et le passage

Les membres potentiels pour la création d'un nouveau poste sont des scouts plus âgés, des responsables de patrouille et d'anciens scouts du même âge. Le passage est préparé en commun par les responsables de la 2e et de la 3e branche. Que le groupe connaisse une tradition 3e branche ou non, la création d'un poste revêt une importance toute particulière. Souvent la phase initiale décide du succès ou de l'échec d'un poste nouvellement formé. Un dialogue approfondi avec les futurs pionniers/cordées, et/ou une activité de départ captivante motivent les nouveaux membres du poste et leur donne l'énergie nécessaire pour la planification des premières entreprises. Le passage en 4e branche se fait souvent de manière progressive; il ne doit néanmoins pas passer inaperçu, car c'est le début d'une nouvelle phase de la vie scoute. Le poste peut se transformer en clan; les membres du poste peuvent aussi assumer individuellement de nouvelles fonctions au sein du groupe, puis de l'ensemble du mouvement scout. Une cérémonie de clôture de la 3e branche fait apparaître les changements et motive les membres à s'engager en 4e branche.

5. les responsables

Les responsables 3e branche s'appellent conseillers ou conseillères. Ils accompagnent et soutiennent le poste et chacun de ses membres dans le développement de sa personnalité; les conseillères et conseillers doivent être conscients de leur rôle de modèle. Ils sont particulièrement attentifs à l'origine des dépendances (drogues, opinions politiques extrêmes, etc.) et cherchent à créer un état d'esprit de prévention.
Le défi que relèvent les conseillers et conseillères est de créer les espaces nécessaires, d'encourager les initiatives et de veiller à la continuité de la vie du poste ou de l'unité. Ce travail nécessite beaucoup de tact et de sensibilité: en effet, il n'y a pas de recette qui prescrit ce qu'il est indiqué de faire à un moment précis.
C'est surtout au début de la 3e branche que le rôle du conseiller ou de la conseillère est déterminant.
Il/elle réunit les nouveaux membres du poste, les soutient dans leurs premières décisions et propose des solutions lors d'une situation bloquée. Ce rôle change par la suite: «animer» en 3e branche, c'est l'art d'encourager l'autonomie du poste et donc de s'effacer peu à peu. Dans des cours de formation organisés pour les conseillers et conseillères, ces derniers apprennent à travailler avec la méthodologie de la branche. De nombreux pionniers/cordées sont eux-mêmes responsables en 1e ou 2e branche. Pour assumer le défi que cette responsabilité représente, ils suivent eux aussi des cours de formation. Ces cours combinent la méthode de formation avec la méthodologie 3e branche et assurent ainsi un enseignement adapté à l'âge des participants et participantes.

bibliographie