la symbolique

le livre de la jungle

La jungle offre à l'enfant un langage nouveau, à sa portée et différent de celui qu'il entend à l'école ou à la maison. Ce monde nouveau a ses racines dans la fantaisie. Et à cet âge, le jeu de l'enfant se développe en pleine fantaisie. C'est pour cela que les enfants entrent très facilement dans cette merveilleuse histoire.
La dimension humaine donnée aux animaux du Livre de la Jungle et leurs différents caractères sont importants du point de vue pédagogique. Chaque enfant est confronté à des personnages représentant soit un vice (personnage négatif), soit une vertu (personnage positif). Dans la jungle, le Bien et le Mal sont constamment présents et s'affrontent souvent.
Et c'est toujours le Bien, au travers de Mowgli et de ses amis, qui l'emporte, que ce soit face à Shere Khan, aux Bandar-Logs, aux Chiens Rouges ou même aux hommes.

son utilisation

le grand hurlement
Le grand hurlement est le salut de la meute et le rappel de la devise des louveteaux. C'est aussi le sentiment d'appartenance au groupe, à la meute. On peut le crier à tout moment, mais particulièrement pour marquer:

le début et la fin de la réunion
le départ et l'arrivée de camp
le début de la journée
le rocher du conseil.

le rocher du conseil
Le rocher du conseil est un lieu où les loups se rassemblent. Quand la meute des loups se réunit dans la jungle à chaque clair de lune, Akela, le vieux loup, prend place sur un grand rocher. Votre meute a elle aussi son rocher dans un endroit retiré, calme et secret. Comme dans la jungle, le rocher du conseil est le rassemblement et l'endroit où les nouveaux sont acceptés au sein de la meute. Il arrive aussi qu'on y discute des projets et des problèmes de la meute.

le mât-totem
Le mât-totem a une double fonction. Premièrement très pratique: il est un signe visible qui permet à l'enfant de suivre son chef à travers la foule.
Deuxièmement, il est la mémoire de l'unité. En effet, sur celui-ci sont accrochées des ficelles; chaque enfant aura sa ficelle sur laquelle il mettra quelque souvenir de camp,...

le résumé

Mowgli est abandonné dans la jungle

Par un soir très chaud, au pied de la colline de Seeonee, un feu s’alluma dans la nuit et des bûcherons installèrent leur campement. Une femme, assise auprès du feu, tenait son petit enfant tout près d’elle. Shere Khan, le tigre, était à la recherche d’une proie. Il aperçut le campement, s’approcha sans bruit et voulut bondir sur le petit garçon. Mais il calcula si mal son élan qu’il tomba dans le feu.

Pris de panique, les bûcherons s’enfuirent, laissant l’enfant près du feu. Mais celui-ci, se traînant par terre, essaya de suivre ses parents. Le tigre, hurlant de douleur, s’enfonça dans la jungle en laissant sa proie. Père Loup, ayant entendu les hurlements sauvages du tigre, sortit de sa caverne et grimpa sur le haut de la colline. Il perçut soudain un gémissement tout près de lui, et vit s’avancer le petit d’homme.

Mowgli est recueilli par les loups

C’était un tout petit garçon tout nu, qui pouvait à peine marcher. Il leva les yeux pour regarder Père Loup et se mit à rire. Père Loup le prit délicatement dans sa mâchoire et le porta dans sa tanière. Pas une dent n’avait égratigné la peau de l’enfant. Père Loup le déposa au milieu de ses petits. Comme l’enfant était très fatigué, il se blottit contre la fourrure tiède de Mère Louve. Aussitôt il s’endormit.

Les Loups décidèrent d’adopter l’enfant et lui donnèrent le nom de «Mowgli». Cela signifie «Petite Grenouille», car il n’avait pas de fourrure. Soudain, ils virent Tabaqui le chacal, s’approcher de la caverne. Shere Khan, le tigre, le suivait. Il était encore furieux de ses blessures et réclama de suite sa proie. Mère Louve défendit si bien le petit d’homme que le tigre prit peur et s’enfuit. Mais il jura de se venger.

Mowgli grandit avec ses frères loups. Il ne pouvait cependant pas courir librement avec eux dans la jungle, car il n’avait pas encore été présenté au Rocher du Conseil où se tenait Akela, le chef du clan des loups. Un soir de pleine lune, Père Loup emmena ses petits, Mère Louve et Mowgli au Rocher du Conseil. Akela se tenait sur sa pierre, entouré d’une centaine d’autres loups.

Le clan des loups accepte Mowgli

Shere Khan, dans l’ombre, réclamait sa proie. Lorsque Père Loup dut présenter Mowgli, Baloo, le vieil ours, fut le seul à parler en faveur du petit d’homme. Il s’engagea à faire lui-même l’éducation de Mowgli. Mais il fallait une deuxième voix. Alors, Bagheera, la panthère, s’approcha du cercle et promit un gros taureau, fraîchement tué, si les loups acceptaient le petit d’homme.

C’est ainsi que Mowgli entra dans le clan des loups, au prix d’un taureau et pour une bonne parole de Baloo. Shere Khan rugissait encore dans la nuit, furieux que sa proie ne lui ait pas été livrée. Père-Loup éleva Mowgli avec ses petits, et chaque jour Baloo lui enseignait la loi de la Jungle et les maîtres mots qui permettent de comprendre tous les animaux. «Nous sommes du même sang, toi et moi.»

Baloo et Bagheera s'occupent de l'éducation de Mowgli

Bagheera lui apprit à grimper aux arbres, à courir, à nager, à suivre la bonne piste,... et bien souvent, ils s’enfoncèrent ensemble au coeur de la Jungle pour chasser. Mowgli grandit. Il devint agile et fort. Il apprit à se méfier de Shere Khan et à mépriser Tabaqui, le chacal, ainsi que le Bandar-log, le peuple des singes sans loi.

Le peuple singe kidnappe Mowgli

Un jour, alors que Mowgli se reposait entre Baloo et Bagheera, le Bandar-log quitta les hauteurs des arbres et descendit sans bruit presque jusqu’à terre, pour s’emparer du petit d’homme. Mowgli fut saisi par les bras et les jambes et fut élevé par deux énormes singes. Les branches craquèrent et les feuilles lui fouettèrent le visage.

Mowgli entendit les cris de Baloo et Bagheera, mais il était déjà si loin qu’il ne put leur répondre. Soudain, il aperçut Chil, le vautour, qui planait au-dessus de la jungle. «Nous sommes du même sang, toi et moi» lui cria Mowgli. «Relève ma trace et préviens Baloo et Bagheera!» Pendant ce temps, les amis de Mowgli se lamentaient et se reprochaient de n’avoir pas davantage mis le petit d’homme en garde contre le peuple des singes. Soudain, Chil arriva et leur rapporta le message de Mowgli.

Seulement voilà, seuls ils ne parviendraient pas à sauver leur protégé. Ils se rendirent alors chez Kaa, le serpent, et lui demandèrent son aide. En effet, ils savaient que le Bandar-log avait une grande peur de Kaa. D’autant plus que le serpent n’avait pas mangé depuis plusieurs jours et qu’il avait une grande faim. Il se réjouissait déjà du festin qui l’attendait. Ils se mirent donc en route en direction de la cité des singes: «les Grottes froides».

Baloo, Bagheera et Kaa secourent le petit d'homme

Aux grottes froides, les singes ne songèrent plus du tout aux amis de Mowgli. Ils étaient très satisfaits d’eux-mêmes. Ils se prirent par la main et dansèrent en chantant autour du petit d’homme. Soudain, un gros nuage couvrit la lune. Les amis de Mowgli attendirent cette obscurité pour attaquer les singes. Bagheera gravit le talus la première et se mit à frapper les singes assis autour de Mowgli.

Quelques-uns des Bandar-log s’emparèrent de Mowgli et le jetèrent dans une immense trappe, remplie de serpents. Mais Mowgli connaissait le langage de ces animaux et ils ne lui firent aucun mal. Il resta aussi immobile que possible, prêtant l’oreille à la lutte acharnée à laquelle se livrait Bagheera. Il entendit soudain le cri de guerre de Baloo puis... ce fut le silence. Kaa avait fait son apparition.

Les singes furent aussitôt cloués par la peur. La seule vue du reptile les effrayait terriblement. Soudain, ils s’enfuirent à vive allure. Baloo et Bagheera poussèrent un cri de soulagement. Mais ils avaient cruellement souffert de leur lutte. Ils entendirent alors la voix de Mowgli qui appelait ses amis du fond de la trappe. Kaa, Baloo et Bagheera s’en approchèrent. Les quatre amis n’étaient séparés que par l’épaisseur d’un immense mur.

Kaa examina avec soin le mur et découvrit une lézarde. De toutes ses forces, il lança une demi-douzaine de coups contre la muraille qui, au bout d’un moment, s’écroula. Mowgli se jeta d’un bond par l’ouverture et se retrouva devant ses amis. Il passa ses bras autour du cou de Baloo et de Bagheera. Le petit d’homme était sauvé!

Il se tourna ensuite vers Kaa et remercia le grand serpent de lui avoir sauvé la vie. Il promit de payer la dette qu’il avait désormais envers lui en lui offrant sa prochaine proie et en l’aidant à chasser dans la Jungle. La lune s’enfonçait lentement derrière les collines et les amis regagnèrent rapidement la Jungle profonde. Mowgli, épuisé par toutes ces aventures, s’endormit sur le dos de la panthère.

Mowgli est en danger

Akela vieillissait. Bientôt il ne pourrait plus être chef. Shere Khan en profita pour rallier les autres loups du clan à sa cause et les monter contre Mowgli. Un jour, Bagheera rappela au petit d’homme que le tigre essaierait de le tuer et lui conseilla d’aller vivre chez les hommes. Elle dit à Mowgli d’aller chercher la fleur rouge dans leur village, car ce phénomène faisait très peur à tous les animaux de la jungle. Cette nuit-là, lors d’une chasse, Akela manqua sa proie pour la première fois et, comme le veut la tradition, il perdit sa place de chef des loups.

Le lendemain, tous les loups furent convoqués au Rocher du Conseil. La place du chef était libre et Shere Khan demanda qu’on lui livre Mowgli. Akela et Bagheera prirent la défense du petit d’homme, mais les autres membres du clan le rejetèrent. Alors, Mowgli se leva, triste, et fit jaillir le feu qu’il était allé rechercher au village des hommes. Les loups furent terrifiés. Il annonça qu’il retournerait d’où il venait et jura de revenir au Rocher du Conseil, coiffé de la peau de Shere Khan lorsqu’il l’aurait tué.

Mowgli part vivre auprès des hommes

Après avoir été chassé du clan, Mowgli fut obligé d’aller habiter chez les hommes. Il fut adopté par une femme nommée Messua, dont le bébé avait été autrefois enlevé par un tigre. Mowgli eut bien de la peine à s’adapter à toutes les habitudes des humains et surtout, il ne les comprenait pas.

Frère-Gris, un des loups du clan avec lequel il avait été élevé, vint lui rendre visite pour lui donner des nouvelles de la vie dans la Jungle. Un jour, Mowgli fut chargé, avec d’autres enfants du village, de garder tout un troupeau de buffles et taureaux dans la prairie. C’est alors qu’il rencontra Frère-Gris qui lui apprit que Shere Khan chassait au loin. Celui-ci avait juré de revenir pour tuer le petit d’homme.

Avec Frère-Gris, ils choisirent un signe pour que, le moment venu, Mowgli puisse surprendre Shere Khan. Un jour, Frère-Gris apprit à Mowgli que le tigre était sur ses traces et qu’il ne se trouvait pas bien loin. Toutefois, il venait de faire un bon repas et n’avait pas l’ntention pour l’instant de prendre le petit d’homme en chasse. Mowgli décida alors de l’attaquer pendant qu’il dormait.

La mort de Shere Khan

Assis sur Rama, le plus fort des taureaux, il dirigea tout le troupeau dans la direction de Shere Khan avec l’aide de Frère-Gris et d’Akela. Mowgli fit charger tous les animaux sur le tigre endormi et repu de son repas. Shere Khan fut alors écrasé par les énormes bêtes.

Une fois Shere Khan mort, Mowgli entreprit de l’écorcher. Un villageois, alerté par les autres enfants, arriva en direction du petit d’homme pour lui voler la peau. En effet, au village, une récompense avait été promise à celui qui tuerait le tigre. Mais les loups défendirent Mowgli et l’homme, terrifié, retourna au village pour tout raconter.

Mowgli retourne dans la jungle

Lorsque Mowgli ramena les buffles au village, il fut accueilli à coups de fusil et de pierres. Tout le monde crut qu’il était un sorcier. Seule Messua comprit que ce brave garçon avait vengé son fils. Mowgli partit alors du village en compagnie des loups. A la lueur de la lune, la peau du tigre sur la tête, il retourna au Rocher du Conseil.

-FIN-

© textes et images: équipe cantonale 1re branche des scouts vaudois (ASVD)

Télécharger la version imprimable de cette histoire

les personnages

Mowgli la grenouille, le petit d'homme

MowgliBien que faible et loin des siens, il deviendra bien vite, grâce aux conseils de ses amis, le maître de la jungle respecté de tous. Il connaît maintenant la forêt comme sa poche; il sait tirer parti de ses propres capacités et de son intelligence d'homme pour faire sa place dans le monde des animaux.

caractère:
Garçon aventureux, curieux, vaillant, serviable, un peu inconscient, vengeur

Baloo, l'ours brun, docteur de la loi

BalooUn peu balourd, il est pourtant un des habitants les plus sages de la jungle. Il enseigne aux louveteaux du clan de Seenoee comment chasser et comment éviter les nombreux dangers de la forêt ainsi que les maître-mots de tous les peuples de la jungle. C'est un professeur exigeant. Les corrections qu'il inflige à Mowgli sont parfois brutales, mais il aime son élève plus que tout et il sait que seule une bonne connaissance de toutes les lois de la jungle fera de lui un vrai loup.
C'est avec Baloo que les enfants vont découvrir leur environnement et tous les petits trucs utiles pour y être plus à l'aise (relation aux choses).

caractère:
Ours parfois paresseux, ami qui réconforte, instruit, intelligent, juste, accueillant, parfois violent

Bagheera, la panthère noire

BagheeraMalgré sa voix douce et l'éclat de sa fourrure, elle est la plus redoutable chasseresse de la jungle. Forte et courageuse, elle est aussi très rusée et perspicace, et conseillera habilement Mowgli face à Shere-Khan, car elle sait que la loi est faite pour le bien de tous et que celui qui l'enfreint doit périr.
C'est avec Bagheera que les enfants vont apprendre à connaître leur corps et à développer leurs capacités physiques (relation à son corps).

caractère:
Panthère inspirant la crainte, maligne, forte, imposante, discrète, infatigable, persuasive

Les Bandar-Log, le peuple singe

Bandar-LogSans loi ni langage cohérent, ils passent leurs journées à grimacer et à crier du sommet de leurs arbres, convaincus qu'ils seront bientôt le peuple le plus remarqué et le plus admiré de toute la jungle. Mais très vite, tous leurs beaux projets s'envolent et ils retournent ennuyer les autres animaux qui les ignorent superbement.

caractère:
Singes anarchistes, nomades, moqueurs, jaloux, égoïstes, stupides, vantards

Kaa, le python

KaaUn peu grincheux, il vit à l'écart des autres animaux. D'une force exceptionnelle, il est le seul, de par sa danse mystérieuse, à faire trembler le peuple des singes pourtant si effrontés. Presque aussi vieux que la jungle elle-même, il connaît plus d'un tour et il est presque toujours présent pour aider son ami Mowgli. Il lui a sauvé deux fois la vie (face aux Bandar-Log et aux Chiens Rouges).

caractère:
Serpent tout puissant grâce à son pouvoir d'hypnotiser, se croit beau, ne supporte pas les critiques

Hathi le silencieux, l'éléphant sauvage

HathiIl en sait au moins autant que Baloo sur la jungle, ses lois et ses origines. Tout le monde le respecte et, lorsqu'il décrète la Trêve de l'eau, même Shere-Khan obéit car, en dernier ressort, c'est lui le maître de la jungle.
C'est avec Hathi que les enfants vont découvrir leurs 'origines' et s'interroger sur le sens de la vie (relation spirituelle, à Dieu).

caractère:
Eléphant imposant, aime diriger, esprit militaire

Shere-Khan, le tigre boiteux

Shere-KhanViolent et cruel, il cherche en vain à dominer la jungle. Mais sa bêtise et sa lâcheté ne lui attirent que le mépris de ses habitants, et seule la flatterie lui permet de séduire quelques jeunes loups en mal d'indépendance. Avide de sang mais sans le moindre courage, il ne s'attaque qu'aux plus faibles et ne peut soutenir bien longtemps le regard de Mowgli.

caractère:
Tigre vengeur, rancunier, coléreux, gonflé, hors-la-loi

Raksha le démon, Mère Louve

RakshaFace à ce petit d'homme faible et tout nu, le démon est tout de suite attendri. Elle est prête à se battre jusqu'à la mort pour défendre ses petits. Elle élèvera Mowgli comme son propre fils. Plus tard, il s'en souviendra et il viendra souvent se confier à elle.
C'est avec Raksha que les enfants vont comprendre leurs différences et découvrir leurs capacités (relation à soi-même).

caractère:
La mère louve, maternelle, sans crainte, respectueuse de la loi, courageuse, attentionnée, agressive lorsqu'il s'agit de défendre ses petits

Frère Gris, l'aîné des petits de Mère Louve

Bien que le même sang ne coule pas dans leurs veines, il est effectivement un frère pour Mowgli. Toujours à ses côtés, il ne l'abandonnera jamais, et, jusque parmi les hommes, il sera présent pour veiller sur lui et le prévenir du retour de Shere-Khan.
C'est avec Frère Gris que les enfants vont découvrir ce que signifient l'amitié et la vie en société (relation aux autres).

caractère:
Fidèle, frère-ami, loyal

Akela, le loup gris solitaire, chef du clan de Seenoee

Fier et courageux, il fait régner la loi parmi les loups. Grâce à lui, le clan est prospère et respecté de tous les habitants de la jungle. Renversé par un complot, il restera fidèle à lui-même et combattra avec ardeur aux côtés de Mowgli. Il est toujours présent lors des moments importants de la vie de Mowgli (acceptation dans le clan, départ chez les hommes,…).

caractère:
Le père loup, solitaire, responsable, fidèle, juste, sage, autoritaire

Chil, le vautour

Chil Il flâne et tournoie sans cesse au-dessus de la jungle, dans l'attente de carcasses. Mais il est toujours prêt à rendre service à Mowgli et à ses amis.

caractère:
Vautour observateur, bon éclaireur, intelligent, serviable